Pourquoi et comment collaborer avec un ingénieur du son ?

Pourquoi et comment collaborer avec un ingénieur du son - Méthode Chanson - Guillaume de Lophem

Pourquoi et comment collaborer avec un ingénieur du son ? Mais avant de répondre à cette question, savez-vous exactement ce qu’est un ingénieur du son ? Vous serez amené à en côtoyer selon différentes situations.

Voyons cela ensemble !

Tout d’abord, c’est quoi un ingénieur du son ? – Pourquoi et comment collaborer avec un ingénieur du son

L’ingénieur du son a pour fonction d’assurer la gestion du son dans différents secteurs d’activité :

  • cinéma (il est alors nommé, généralement, chef-opérateur du son) ;
  • musique ;
  • radio ;
  • télévision ;
  • sonorisation (concerts) ;
  • spectacle vivant ;
  • doublage de voix ;
  • jeu vidéo.

Un ingénieur du son qui travaille dans la musique enregistre et mixe des titres et albums dans un studio d’enregistrement, pendant des concerts publics, ou n’importe où ailleurs.

Il peut faire :

1. La prise de son

Prise de son studio - Méthode Chanson - Guillaume de Lophem

Il s’agit d’enregistrer les instruments en studio ou en concert. Pour cela il va disposer les micros pour la prise de son de chacun d’eux de manière à avoir le son optimal désiré. Il va s’assurer, d’avoir une bonne balance entre tous les instruments, du bon fonctionnement de l’équipement et de définir les besoins matériels sonores. A l’aide de sa table de mixage il peut ajouter certains sons ou effets lors du live.

Prise de son concert - Méthode Chanson - Guillaume de Lophem

2. Le mixage

Dans son studio il va mélanger, mixer, agencer les sons de manière à obtenir un ensemble musical cohérent.

Il intervient sur :

  • Le niveau (il s’agit d’adapter le nombre de décibels) ;
  • L’égalisation (cela permet un ajustement de l’équilibre entre les composantes de fréquence au sein d’un signal électronique audio ;
  • La dynamique (il va harmoniser le rapport entre le volume perçu maximal et sa sonie ou volume minimal) ;
  • La spatialisation (c’est le fait de donner l’impression que le son vient de plusieurs directions ou distances. Gauche, droite, devant, derrière, panoramique, près, loin, etc.)

Il peut ajouter des effets sonores ou privilégier le son naturel. Le but est de permettre d’entendre et de comprendre tout ce qui se passe dans un enregistrement.

3. Le mastering

Le mastering a pour but de rendre homogène les différents morceaux entre eux. Cela va servir à obtenir un master qui va servir de base pour produire des supports tels que des CD ou Vinyles en série et pour être diffusé sur Internet.

L’ingénieur du son va rechercher un résultat sonore optimal à partir d’un mixage terminé, par divers traitements et pour chacun des titres.

La première étape vise à localiser et éliminer certains défauts ou bruits parasites. La seconde étape définit exactement à quel moment chaque titre commence et la manière dont il se termine. Ensuite, le processus consiste à régler l’équilibre des fréquences par une égalisation précise, et à rechercher un volume sonore optimal par le traitement de la dynamique, de même qu’un espace stéréophonique optimum.

Une erreur que font certains musiciens pour des questions d’économie ou pour une raison pratique est de confier la tâche de mastering à l’ingénieur ou arrangeur qui a mixé les titres en studio. Mais ceux-ci n’ont pas assez de recul pour finaliser le CD ou le vinyle du fait de leur implication dans le projet. Pour atteindre un certain niveau d’exigence, il n ‘est pas raisonnable de laisser la responsabilité du son à une seule personne, ou de mixer puis de finaliser le son dans un seul environnement.

La fonction d’un ingénieur du son est légèrement différente que celle d’un arrangeur ou d’un réalisateur musical. Pour en savoir plus à ce sujet je vous invite à lire l’article Comment savoir si un arrangeur musical me convient ?

Pourquoi collaborer avec un ingénieur du son ?

Chacun son métier. Le sien est d’enregistrer ou de diffuser votre son de manière efficace, optimale et fluide de manière professionnelle. De plus, vous ne pouvez pas être à la table de mixage et jouer en même temps.

Comment collaborer avec un ingénieur du son ?

Vous serez amené à collaborer avec votre ingénieur du son ou avec celui fournit par la salle de concert ou dédié à l’événement.

1. Votre ingénieur du son

C’est celui qui va accepter de vous suivre tout au long ou en partie de votre projet musical. Cela parce qu’il aime ce que vous faites et qu’il y a eu le déclic humain entre vous. Le mieux est qu’il affectionne le même genre musical que vous pour pouvoir discuter et avancer sur des bases communes.

Ce qu’il y a de sympa dans ce genre de collaboration c’est qu’il va évoluer avec vous et connaitre les subtilités de votre style musical, de vos envies artistiques et peut allors magnifier vos morceaux en studio ou lors de votre set en concert.

C’est aussi lui qui va servir de médiateur pour demander que les exigences techniques soient respectées. C’est un aspect très agréable.

Il peut aussi conseiller au niveau de la technique, du matériel à se procurer pour sublimer votre projet musical.

Soyez le plus simple, le plus respectueux et le plus clair possible quant à vos demandes artistiques.

Son prix peut varier mais le prix de base est le même que celui de vos musiciens. C’est à dire 100 à 150 € par concert. Il fonctionne généralement au forfait pour l’enregistrement d’un album dans son studio.

2. L’ingénieur du son dédié à l’événement

S’il est professionnel et a eu le temps de le faire, il a pris connaissance de votre musique et de votre univers de manière préalable au concert ou à l’enregistrement studio. Vous devrez lui donner des indications claires par rapport à vos intentions artistiques, votre matériel et la technique.

Je vous invite à cliquer sur « Fiche technique complète à modifier » pour recevoir ce contenu gratuitement afin de :

  • Ne plus oublier un seul détail sur votre contrat – fiche technique 
  • Profiter d’un document Word prêt à accueillir vos informations
  • Gagner un temps précieux

Selon la personne et son niveau de compétence vous aurez un bon son et des subtilités.

Dans un festival, ce n’est pas vous qui le rémunérez mais les responsables de l’événement. Dans un studio vous le rémunérez généralement par heure, demi-journée ou jour d’enregistrement. Le prix varie au niveau de la renommée de l’ingé son, du studio et de son niveau de compétence. Il se peut que l’ingénieur du son soit un employé du studio et n’ai pas toutes les libertés d’un ingé son indépendant au niveau du temps et des tarifs appliqués.

Avez-vous aimé l’article « Pourquoi et comment collaborer avec un ingénieur du son ? ». Si vous êtes ingénieur du son, avez-vous d’autres informations utiles à partager ? En tant qu’artistes, avez d’autres points d’attention pour travailler efficacement avec un ingénieur du son ? Je vous invite à PARTAGER VOS QUESTIONS, AVIS ET IDÉES DANS UN COMMENTAIRE EN BAS DE CET ARTICLE !

Je m’appelle Guillaume de Lophem. Passionné de musique et particulièrement de chanson française, j’aide les artistes en herbe et professionnels qui veulent aller plus vite et plus loin dans la concrétisation de leurs projets musicaux. N’hésitez pas à VOUS ABONNER AU SITE MÉTHODE CHANSON pour être tenu au courant des prochains articles !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.