Faut-il jouer sa musique seul sur scène ?

Faut-il jouer sa musique seul sur scène - Méthode Chanson - Guillaume de Lophem

Faut-il jouer sa musique seul sur scène ? C’est une question que beaucoup d’artistes en développement se posent.

Il y a quelques facteurs à prendre en compte. C’est ce que nous allons voir.

Faut-il jouer sa musique seul sur scène ?

Cela va dépendre de votre stade de développement, de votre style musical, de vos envies et de vos finances.

Si vous êtes un artiste confirmé, que vous avez une fanbase importante et que vous faites de grosses dates de concert, vous aurez davantage le choix de vous produire avec le nombre de musiciens que vous souhaitez.

Si vous êtes un artiste en développement il est intéressant de réfléchir à l’option de vous produire seul sur scène.

Par exemple, si Voyou, qui fait de la chanson française, joue aujourd’hui avec plusieurs personnes en concert, il se produit également seul. Il le fait sans doute pour plusieurs raisons :

  • Il est capable de le faire ;
  • D’un point de vue financier il est sans doute plus facile de tourner et de se faire connaître dans cette formule ;
  • Il a l’envie de le faire.

Il a adapté son set en fonction de ça.

Si vous aimez être solitaire, que vous êtes polyvalent, que vous savez bien composer, faire les mélodies, le rythme et interpréter ; tout en étant autonome et capable de se promouvoir, de se produire en toute confiance, alors une carrière en solo pourrait être idéale pour vous.

En solo

Les facilités :

  • Vous gardez le contrôle créatif. Pas besoin de consulter d’autres personnes pour prendre des décisions.
  • Les décisions et exécutions peuvent se faire plus rapidement ;
  • Vous ne partagez pas la vedette ;
  • Il n’y a pas de partage des royalties de vos créations. Sur ce point, vous gagnez donc mieux votre vie ;
  • Vous pouvez décider de qui joue avec vous quand vous le souhaitez. Vous pouvez garder l’équipe (musiciens, techniciens, etc.) près de vous qui vous convient le mieux et avec qui vous pouvez quand même partager des expériences communes.

Les contraintes :

  • Vous devez faire tout le travail, assumer les responsabilités et prendre les risques. Vous devez assumer seul l’enregistrement, la post-production, l’image de marque, le marketing, les tournées et la promotion (sauf si une équipe s’en occupe pour vous). ll faut avoir un côté entrepreneur plus prononcé. Un risque plus élevé peut néanmoins entraîner une récompense plus élevée ;
  • Vous jouez parfois avec des « mercenaires de la scène » qui ne partagent pas toujours votre vision et votre passion. Vous n’avez donc pas vraiment le sentiment de bande, du soutien de la meute comme lorsque vous êtes en groupe. Pour en savoir davantage à propos des mercenaires, je vous invite à lire également l’article Comment faire son premier concert ? ;
  • Vous vivez seul certains moments, certaines émotions et vous ne pouvez pas en parler, les partager, avec d’autres personnes. Même si vous avez une équipe solide autour de vous, ses membres n’ont pas le même sentiment d’implication que vous dans le projet.

Par contre, si votre bonheur est de jouer dans une fanfare, un big band de jazz, de faire du rock, etc. ; si être à plusieurs est essentiel pour vous, vous êtes sans doute fait pour l’aventure en groupe.

En groupe

Ce qui est plaisant :

  • Vous partagez les responsabilités, les efforts, au niveau administratif, booking, marketing, réseaux sociaux, merchandising, etc. entre les différents membres du groupe selon les préférences et les compétences de chacun ;
  • Il y a le partage des coûts de création d’un album, d’un clip, etc. ;
  • Vous allez pouvoir vivre de moments forts en commun. Vous allez par la suite pouvoir partager, vous amuser de ces souvenirs passés ensembles ;
  • Chacun peut profiter de l’expérience et de la richesse différentes des autres ;
  • Vous vous motivez et vous soutenez les uns les autres pour faire avancer le projet ;
  • Si vous êtes plutôt timide, que vous ne souhaitez pas être mis en avant et qu’avoir uniquement un rôle de soutien vous plait, il sera plus facile de le faire dans un groupe.

Ce qui est contraignant :

  • Vous allez devoir gérer l’harmonie de plusieurs caractères humains sur le court, moyen et long terme. Il faut que tous les membres du groupe soient motivés à parts égales (pas toujours au même moment), que les uns ne prennent pas l’ascendant sur les autres.
  • Il faut qu’il y ait un consensus créatif et une bonne communication ;
  • Si un des membres quitte l’aventure, il faut du temps pour retrouver une personne qui va correspondre au projet et aux membres du groupe ;
  • Savoir gérer le fait d’être le deuxième ou troisième favori du public ;
  • Rassembler tout le monde pour prendre une décision ou faire des répétitions n’est pas toujours chose aisée ;
  • Les cachets et recettes seront à diviser entre les membres du groupe.

En conclusion – Faut-il jouer sa musique seul sur scène ?

Comme vous pouvez le voir, chaque option a ses facilités et ses contraintes et personne ne peut choisir à votre place ce qui vous convient.

Je vous conseille de faire une évaluation honnête de votre tempérament et de vos aptitudes pour opérer le bon choix.

Si vous débutez, vous pouvez donner une chance aux deux expériences.

N’hésitez pas à jouer avec des groupes pendant un moment pour vous imprégner de cette ambiance. Simultanément, parlez aux musiciens solistes, des défis auxquels ils sont confrontés pour comprendre les réalités du terrain, de l’industrie de la musique.

Vous pouvez également opter pour l’une ou l’autre formule selon les besoins du moment, de la grandeur de la salle de concert, pour vivre des aventures différentes. Si vous faites les deux conjointement, il se peut qu’une formule s’impose par rapport à l’autre et qu’il faudra choisir entre les deux.

Dans les deux cas, ce sera une balade pleine d’aventures dans laquelle garder le plaisir de jouer est une composante importante.

Avez-vous aimé l’article « Faut-il jouer sa musique seul sur scène » ? Quel est votre mode de fonctionnement et pourquoi ? DITES MOI TOUT DANS UN COMMENTAIRE EN BAS DE CET ARTICLE et n’hésitez pas à vous abonner au site pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles. 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :-)

2 thoughts on “Faut-il jouer sa musique seul sur scène ?

  1. Guillaume ledent says:

    On peut aussi faire une carrière solo et ne pas travailler avec des mercenaires. Les exemples sont nombreux: Goldman, sting, Peter Gabriel et bien d’autres, à commencer par Brassens ont souvent joué avec les mêmes musiciens, investis scéniquement. On sent, a les voir en concert, qu’ils sont contents d’être là. Les « mercenaires », comme ont dit, ne font pas long feu. Il y’a assez de bons musiciens et assez de bons artistes solos pour que l’un et l’autre se rencontrent.

    Pour ma part, de ma modeste expérience, je n’ai jamais voulu jouer avec des mercenaires. Même si je prends pratiquement tout en charge dans ma carrière ou la création, il m’est impensable de monter sur scène avec un musicien qui ne cautionne pas la musique. Les musiciens doivent être mes premiers fans, mes amis pour qu’il y ait une alchimie.

    Répondre
    1. Guillaume de Lophem says:

      Hello Guillaume. Merci pour ton commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’ai déjà joué avec des mercenaires et le sentiment n’est pas très agréable. Le fait de jouer avec des musiciens qui cautionnent, vraiment, ma musique est, après cette expérience, très important pour moi aussi. Quitte à jouer dans un premier temps en équipe réduite. Comme tu dis, c’est une histoire de rencontre et de temps. C’est une bonne idée de développement pour un prochaine article 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.