Comment écrire les paroles d’une chanson en 12 conseils

Ecrire les paroles d'une chanson

Ecrire les paroles d’une chanson est un processus avant tout personnel et chacun a sa méthode. Certaines personnes aiment écrire là où il y a du bruit, dans un café, un restaurant. D’autres aiment être seuls dans leur grotte, en silence. Je fais partie, pour ma part, de la deuxième catégorie. Quoiqu’il en soit, que vous soyez l’une ou l’autre, je vous conseille d’appliquer certaines règles que je vais développer ici :

1. Il faut se mettre à la disposition de la création pour écrire les paroles d’une chanson

Etre focus

Afin d’écrire les paroles d’une chanson, il faut se mettre en condition pour que votre esprit puisse vagabonder. Qu’il puisse être à la disposition de la création. Pour cela, il faut pouvoir se dire que pendant un laps de temps, défini ou non, votre attention sera focalisée sur votre envie, votre objectif d’écrire. Quand vous prenez cette décision, votre esprit sera ouvert et tourné vers la création de votre chanson. C’est à ce moment-là que l’inspiration peut venir. Elle vient par l’action de se mettre au service de la création.

Quand vous souhaitez acheter une nouvelle voiture, par exemple, vous n’arrêtez pas de voir les voitures que vous hésitez à acheter dans la rue, les publicités, les articles, les discussions, etc. Tout d’un coup le monde tourne autour de la recherche de la bonne voiture. Cette focalisation va vous inciter à vous poser les bonnes questions, à faire des recherches, pour faire le bon choix. Pour la chanson c’est la même chose, plus vous y pensez, plus votre attention est centrée sur le thème de votre chanson. Vous voyez les paroles de votre chanson dans les détails du quotidien.

C’est une activité que vous pouvez exercer quotidiennement ou quand l’occasion se présente.

L’idéal cependant est d’écrire un peu tous les jours. Écrivez jusqu’à trouver l’inspiration si vous ne l’avez pas encore eue par ailleurs. Celle-ci est comme un muscle que l’on façonne pour le rendre de plus en plus efficace à long terme.

Pendant cette période, en ce qui me concerne, j’ai besoin  de couper mon téléphone et d’être seul dans mon bureau. De préférence le soir quand la vie courante me sollicite moins, quand le silence est plus présent, et d’avoir le temps de réfléchir.

2. Il faut choisir ses outils d’écritures

Choix des outils d'écriture

Quand j’étais plus jeune j’écrivais sur du papier. J’ai dû dépasser certains aprioris, mais aujourd’hui j’écris principalement sur mon ordinateur ou sur mon smartphone. Pourquoi ? Parce que j’aime bien et que cela me fait gagner du temps. Je peux changer la disposition des mots, de mes idées en quelques clics, revenir en arrière, etc. Je peux également écrire sur mon cahier de notes virtuel ou enregistrer des idées rapidement sur mon téléphone, la nuit ou en déplacement, quand me vient une idée pour ne pas l’oublier. Un petit conseil, quand vous vient un idée, notez-la ou enregistrez-la directement, même dans un demi sommeil! Car elle disparait aussi vite qu’elle est apparue.

Cependant, vous pouvez avoir le plaisir du papier, de son odeur, du bruit de votre plume qui glisse sur la page et avoir l’amour de ces sensations-là, ce que je comprends tout à fait. Je vous conseille alors d’avoir pour ce faire un petit cahier de style Moleskine toujours à portée de main.

C’est une question de choix ou de moyens mais l’essentiel est d’atteindre vos objectifs.

3. Il faut être armé

Dictionnaire focus

Comme le dit Charles Aznavour, il faut pouvoir consulter les dictionnaires Larousse, Robert, le dictionnaire de rimes et de synonymes. Pour ma part, je consulte tout ça aujourd’hui via Internet et mon éditeur de texte Word. Les idées et l’inspiration c’est bien, mais il ne faut pas hésiter à s’aider pour donner le bon sens, le bon son, le bon rythme, ce qui convient le mieux, à vous et à votre texte. Celui qui a le dernier mot, finalement, c’est vous.

Vous pouvez également vous inspirer de différentes lectures qui vont vous motiver à garder le cap et à en savoir davantage.

Voici quelques livres pour savoir comment écrire les paroles d’une chanson :

4. Il faut choisir le thème de sa chanson

Inspiration

Vous pouvez vous inspirer de votre vie, de la vie des autres, écrire des textes engagés ou d’actualité. Cela peut être inspiré par un détail de la vie courante ou un événement marquant. C’est une question d’envie, de choix, d’opportunité, d’imprévu. Que vous choisissiez de parler de vous de manière autobiographique, d’un personnage, d’une situation réelle ou fictive, vous transmettez toujours une opinion personnelle. Ce processus sera conscient et/ou inconscient.

Quel que soit le thème que vous traitez, il faut tendre à l’universalité. Si vous parlez d’un sujet personnel que vous seul allez comprendre, cela n’a pas d’intérêt. Je vous conseille également de choisir un thème qui n’a pas de limite dans le temps pour que votre chanson puisse parler à tout le monde quelle que soit l’époque, cela permet de se projeter plus facilement. Sauf si vous souhaitez vraiment décrire un moment précis dans l’histoire qui aura un intérêt collectif à long terme à l’instar de “Né en 17 à Leidenstadt” de Jean-Jacques Goldman, par exemple.

Je vous conseille aussi d’écrire en français si vous n’êtes pas anglophone pour pouvoir exprimer vos émotions de manière plus précise.

5. Il faut utiliser différents jeux d’écriture pour écrire les paroles d’une chanson

Jeux d'écriture
  • Vous pouvez choisir l’écriture automatique, expression utilisée pour la première fois par A. Breton, fondateur du surréalisme, qui désigne le fait d’écrire tout ce qui passe par votre tête le plus rapidement possible, écrire le texte d’une traite, sans discontinuer, sans se soucier de la cohérence, des règles grammaticales, du sens et sans faire intervenir la raison sur votre support. Cette méthode, relevant de votre inconscient, donne des résultats assez surprenants. Cela permet également de surmonter le syndrome de la page blanche.
  • Vous pouvez utiliser des jeux d’écriture, comme par exemple :
    • Ecrire sur soi : portrait chinois, écrire à partir d’une photo, jouer avec les couleurs, etc.
    • Les figures de style ou figures de rhétorique : les lettres imposées, la syllabe imposée, les bouts rimés, les assonances, les allitérations, les contrepèteries, le texte fendu, la métaphore, la litote, l’antithèse, l’oxymore, l’allégorie, la parabole, l’ironie, la prosopopée, l’hypotypose, etc.
    • Des jeux sur les sens : parodier une fable, les expressions imagées, le titre imposé, le pastiche, etc.
    • Le cadavre exquis : c’est un jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes.

6. Il faut utiliser différentes méthodes

Flaner dans la nature pour écrire les paroles d'une chanson
  • Vous pouvez flâner dans la vile ou la nature et vous inspirer de ce que vous voyez, de ce que vous entendez, car chaque détail peut vous stimuler pour écrire.

“L’harmonie fut ma mère dans la chanson des arbres et c’est parmi les fleurs que j’ai appris à aimer.”

De Friedrich Hölderlin
  • Vous pouvez lire un livre, un article, écouter les discussions autour de vous, écouter vos chansons préférées et reprendre des mots qui vous ont inspirés pour en créer un titre, un couplet, un paragraphe, un refrain. Attention de ne pas reprendre des phrases telles quelles ou des structures musicales identiques. Gare au plagiat.
  • Vous pouvez lire des poèmes à haute voix. Cela va vous donner des idées de thèmes, de sons, de structures, de rythme des mots, etc. Vous pouvez également choisir de modifier légèrement le texte de poètes connus à la manière de Serge Gainsbourg dans « Je suis venu te dire que je m’en vais » repris d’un poème de Verlaine, par exemple.

La différence entre un poème et une chanson c’est que la chanson est indissociable de la mélodie. La plupart du temps le texte d’une chanson est écrit avec des mots usuels, proches du quotidien, du langage parlé, tandis que le poème existe principalement pour l’écrit et peut avoir un niveau langagier « plus riche ». Une erreur serait de faire d’un poème une chanson, sans le ramener à l’expression courante.

En ce qui me concerne, je laisse mon esprit vagabonder et je réfléchis à ce que j’aimerais exprimer. Je commence à écrire et parfois, le thème et/ou la trame se révèlent ou changent au fur et à mesure de mon écriture, à la manière du cadavre exquis dont je change les règles.

Je n’ai pas encore le réflexe d’utiliser des jeux mais quand je les ai pratiqués dans des ateliers ou stages d’écriture cela m’a parmi d’augmenter mon rendement et d’être porté par la motivation des autres auteurs.

7. Il faut écrire avant de composer, soit inversement, soit en même temps

Composition

Chacun a sa méthode, ses préférences. La plupart du temps, je commence à écrire et la longueur des phrases, des mots, leur poids, leur sonorité induisent assez rapidement une mélodie que je fredonne. J’écris généralement tout le texte, puis je prends ma guitare pour affiner la mélodie trouvée. Il m’arrive aussi de jouer petit à petit en écrivant. Souvent, la musique change ou précise la structure des paragraphes, couplets, refrain et pont.

Vous pouvez choisir d’écrire la mélodie avant le texte pour vous imposer une contrainte. Je garde parfois aussi des idées de mélodies ou de textes dans un tiroir, jusqu’à ce que ceux-ci se rencontrent en harmonie.

Quoi qu’il en soit, je vous invite à essayer plusieurs méthodes pour observer les différences que cela amène et pour vous amuser.

J’écris aussi systématiquement mes accords de guitare au-dessus de mes phrases pour ne pas oublier mes idées de mélodie et je m’enregistre guitare-voix sur mon téléphone portable.

Je vous conseille de rester dans une gamme d’accords qui correspond à votre tessiture de voix, de sorte que vous puissiez chanter de manière fluide, sans forcer.

N’hésitez pas à aérer votre texte et votre musique car cela permet de s’approprier le texte et la mélodie.

8. Il faut connaitre les parties mélodiques pour écrire les paroles d’une chanson

Mélodie

Une chanson peut en effet comporter plusieurs parties mélodiques :

  • L’introduction : c’est le début sans paroles qui installe l’ambiance, l’accroche.
  • Le couplet : il permet de raconter l’histoire.
  • Le pré-refrain : c’est une partie optionnelle qui vient s’interposer après le couplet et avant le refrain. C’est une phase musicale dynamique et ascendante qui va permettre une transition fluide entre le couplet et le refrain.
  • Le refrain intégré aux couplets : C’est soit un mot ou groupe de mots qui forment une accroche, a hook en anglais. Cela peut être le titre ou une partie du titre de la chanson. Il apparaît dans la plupart des couplets même si le reste du texte de ceux-ci change.
  • Le refrain détaché du couplet : c’est le cœur névralgique de la chanson, il constitue la raison d’être des autres parties. C’est l’apogée musicale et émotionnelle. Généralement les accords changent pour marquer une différence avec les couplets. Les paroles restent inchangées par contre. Il se répète au moins deux fois dans la chanson.
  • Le pont : c’est un changement, une rupture qui permet de relancer l’attention de l’auditeur, de le surprendre. Il désigne une partie dont les accords se différencient des accords principaux. On peut le considérer comme une petite chanson dans la chanson même.
  • Le solo : c’est la partie la plus connue d’une musique qui permet de mettre à l’honneur un instrument en particulier.
  • L’outro : c’est l’opposé de l’intro. Il va permettre de terminer la chanson en beauté. Cela peut être par une diminution du son, une répétition du refrain ou un structure nouvelle qui amène la conclusion de la chanson.

9. Il faut connaitre les structures

Pour écrire les paroles d'une chanson il faut de la structure

La structure AABA

Une forme AABA est une forme musicale fréquente dans la chanson, le gospel ou le jazz, construite avec 2 sections différentes : une section A est répétée (AA) avec la même mélodie mais des paroles différentes ; elle est suivie d’une section B souvent appelée « pont » ou « bridge », amenant une dynamique et des harmonies différentes ; la forme se termine par le retour d’une section A.

Voici une exemple d’une chanson en AABA : «  Les feuilles mortes » de Jacques Prévertcomposée par Joseph Kosma, chanté par Yves Montand.

Voici quelques variantes de la structure: ABB, ABA, AAAA, ABCBA, ABACABA, etc.

2. La structure Couplet / Refrain

Cette structure est un peu plus complexe que la précédente car au lieu de ne contenir que des couplets, elle contient également d’autres éléments.

Voici la structure la plus connue et la plus utilisée:

  • Couplet 1 / Refrain / Couplet 2 / Refrain / Pont / Refrain

Voici quelques variantes de la structure:

  • Couplet 1 / Refrain / Couplet 2 / Refrain / Solo / Refrain
  • Intro / Couplet 1 / Refrain / Couplet 2 / Refrain / Outro

3. La structure sous forme libre

Vous pouvez décider de tout mélanger ou de créer un structure qui vous est propre, afin de rompre avec les formes traditionnelles. Ce n’est peut-être pas la meilleure structure pour commencer si vous débutez dans la chanson.

10. Il faut choisir son style d’écriture pour écrire les paroles d’une chanson

Pour écrire les paroles d'une chanson de manière efficace il faut qu'elles aient un thème universel

Vous pouvez choisir d’utiliser la rime ou la prose selon vos envies pour écrire les paroles d’une chanson. Celle-ci utilise plus souvent la rime et si vous choisissez la prose, il faudra sans doute que votre refrain soit en rimes pour créer une accroche.

Je vous conseille, néanmoins de choisir un langage simple, proche du parlé pour que votre texte puisse s’adresser au plus grand nombre, de façon universelle.

Il vaut mieux écrire vos sentiments de manière imagée mais sans les décrire. Les décrire fera que votre texte sera lourd et sans intérêt. Il faut garder une part de mystère. Evitez également les clichés ou lieux communs.

11. Il faut laisser décanter et retravailler

Il faut tailler le texte comme un diamant brut pour écrire les paroles d'une chanson de qualité

Je vous conseille de prendre plusieurs fois du recul par rapport à votre texte pour mieux y revenir. Laissez passer une heure ou deux, une nuit, plusieurs jours.

Pour écrire les paroles d’une chanson de qualité il faut relire son texte et le retravailler comme un diamant brut que l’on taille et que l’on habille de sorte que vous obteniez un joyau final.

Il est rare d’écrire une chanson d’une seule traite.

La plupart du temps, il faut remettre son travail cent fois sur le métier comme le disait Charles Aznavour.

Une fois que vous avez un résultat final, vous pouvez confronter votre chanson à des personnes de confiance ou expertes, de sorte que celles-ci puissent vous donner d’ultimes conseils ou corrections. C’est un moment délicat car chacun à sa propre vision de la chose. Il y a un équilibre à trouver entre ce qui vous plait et ce qui va être bien pour la diffusion et le public. Je vous recommande quand même de garder l’âme de votre chanson, de garder votre personnalité dans celle-ci. Si vous la changez du tout au tout à chaque fois que l’on vous fait une remarque, elle perdra de sa fraîcheur et de son efficacité.

12. Il faut la diffuser

Antenne radio

Vous n’avez pas fait tous ces efforts pour ne pas en faire profiter le monde. Je vous conseille en conclusion d’entamer le processus d’enregistrement (seul ou avec des musiciens, arrangeurs, etc.), de production ou autoproduction, les démarches administratives (SABAM, SIMIM, SACEM, etc.), les démarches de diffusion via des professionnels (attaché de presse, salles, manager, tourneur, radios, etc.), et/ou les plateformes de diffusion (Spotify, Apple Music, Deezer, ITunes, etc.), les démarches via les réseaux sociaux (Youtube, Facebook, etc.).

Voici une ultime recommandation : pour écrire les paroles d’une chanson, je vous conseille avant toutes choses, d’écrire selon ce qui vous tient à cœur, ce qui vous amuse. Je vous conseille de faire vos chansons à la manière de celles que vous aimez écouter. Vous devez pouvoir vous dire que vous aimeriez acheter et écouter les titres que vous venez de créer, de sorte que vous soyez en phase pour les porter et les aimer.

Et vous, finalement, comment écrivez-vous vos chansons ? Aimez-vous être dans votre grotte ou dans un lieu public ? Composez-vous sur papier ou de manière numérique ? Quel est votre jeu d’écriture préféré ? Quels sont vos thèmes de prédilection ? Composez-vous avant, pendant ou après l’écriture ? Quelle est votre structure et style d’écriture préférés ? Laissez-moi un commentaire 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :-)

6 thoughts on “Comment écrire les paroles d’une chanson en 12 conseils

Laisser un commentaire