Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse ?

Question - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse ? C’est une question que beaucoup d’auteurs, compositeurs se posent.

Faut-il envoyer trois chansons triées sur le volet ou tout son album ? C’est ce que nous allons voir.

Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse ?

Vous ne pouvez tout simplement pas répondre à cette question avant d’avoir eu un premier contact avec un attaché de presse.

Cela dépend de la personne, de son mode de fonctionnement.

Certains attachés de presse vont écouter le premier morceau et ne pas écouter le reste, certains vont écouter tout pour avoir une vision globale, d’autres vont vouloir que vous envoyez vos meilleurs morceaux et comptent sur vous pour trier car ils estiment que ce n’est pas leur rôle.

Généralement, un attaché de presse ne va pas uniquement s’intéresser aux morceaux que vous lui présentez. Il aura envie d’avoir un échange, une rencontre autour d’un verre pour être sur la même longueur d’onde par rapport à vos objectifs, les procédés pour y arriver, le concept du projet et sur ce que vous vivez actuellement.

Temps et Moment - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Le moment et le temps

Cela va aussi dépendre du moment, de l’énergie que vos morceaux dégagent. Sont-ils raccords par rapport à une certaine actualité ? Ont-ils un sens d’être défendus à ce moment-là ? L’attaché de presse a-t-il le temps de défendre votre projet ?

Au niveau de l’actualité post COVID19, par exemple, certains auditeurs auront envie d’avoir des morceaux joyeux pour se changer les idées. Mais cette vision dépend aussi de l’attachée de presse ou du style de programme radio que vous visez. Il est utile de savoir lequel colle selon vous à votre univers. Proposer vos morceaux à d’autres radios aura sans doute moins de sens et de chances d’aboutir à une diffusion.

D’un point de vue éthique, un attaché de presse veut pouvoir défendre tous ses projets de manière équitable et qualitative. Le développement de chaque projet prend du temps sur le long terme et il ne peut décemment pas accepter trop de projets pour rester efficace et intègre.

Certes, les morceaux vont l’inspirer ou non et il sera assez vite s’il a envie de vous rencontrer pour les défendre ou pas.

En tout cas, il doit avoir un coup de cœur à trois niveaux :

  1. Musical
  2. Moteur
  3. Cohérence globale

Au niveau musical

Musique - Vinyle - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Un attaché de presse aura une affinité avec votre musique d’un point de vue personnel et aura alors l’envie de la défendre auprès des radios et médias en tous genres.

Au niveau du moteur

Moteur - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Une des premières questions que va vous poser un attaché de presse est de savoir pourquoi vous faites de la musique. Qu’est-ce qui vous motive ? Quel est votre moteur ? Que cherchez-vous ? Avez-vous envie de faire de la musique parce que ça vous réveille la nuit ? Est-ce un besoin d’exprimer un message et qu’il sera plus facile de le faire via de la musique, un clip vidéo ? Voulez-vous entrer dans la peau d’un personnage pour vous échapper de votre réalité ? Est-ce un besoin de reconnaissance ? Une envie de créer ? Faites-vous de la musique pour faire plaisir à votre maman ?

Les envies sont multiples et variées et ne sont pas meilleures que d’autres.

Il faut que votre moteur soit clair pour vous pour insuffler de l’énergie sur le long terme. C’est un point essentiel pour votre développement et sur lequel l’attaché de presse pourra s’appuyer pour défendre votre projet.

Si vos seules envies sont d’être célèbre et de gagner beaucoup d’argent, ce ne sera sans doute pas le chemin le plus évident et le plus rapide pour y arriver.

Au niveau de la cohérence

Cohérence - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Il faut que votre projet ait des caractéristiques propres, un univers clair. Sans ça, ce sera compliqué de le défendre.

Un attaché de presse prendra un dossier qui sera le plus fourni possible et le plus convaincant au niveau de la fanbase, de la communication, de votre visibilité au niveau des médias, de l’originalité et de l’authenticité de votre démarche pour pouvoir convaincre d’autres personnes. Vous devez pour cela aussi être convaincu vous-même de votre projet.

Je vous conseille donc aujourd’hui de faire ce travail avant d’envoyer vos morceaux à un attaché de presse.

Manager

L’attaché de presse n’a qu’une casquette d’attachée de presse et non de manager, community manager etc. sur des projets qui ont déjà fait leurs preuves et qui existent depuis plusieurs années.

Parfois, l’attaché de presse peut faire ce travail de structure pour arriver à défendre le projet mais il faut qu’il en ai le temps et l’envie.

Il peut vous coacher à tous niveau. Améliorer votre présence sur scène, vous conseiller par rapport à votre contenu et la manière de le diffuser sur les réseaux, etc.

C’est une casquette à mi-chemin entre le management et la promotion.

L’éducation au médias peut faire partie de ce coaching.

Il faut prendre le temps pour savoir, par exemple, si telle ou telle émission radio et TV sera faite pour vous, si vous avez envie de la faire.

Il s’agit pour cela de vous connaitre, de savoir si vous avez de l’humour par exemple. Avez-vous de l’humour noir, caustique, premier degré, etc. ? Etes-vous à l’aise avec des questions de politique, d’économie, de société ? Avez-vous envie de donner votre avis dans des débats ?

Certaines interviews sont choisies pour avoir une certaine visibilité ou avoir un certain encrage ou pour pouvoir défendre un point de vue qui peut être apporté sur certains plateaux et moins sur d’autres par rapport à un sujet qui est abordé.

Un attaché de presse fera en sorte de faire de la promotion qui colle à votre caractère ou au besoin du projet.

La chance, le hasard – Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse ?

Hasard - Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse - Méthode Chanson

Vous pouvez également taper dans l’œil d’un attaché de presse lors d’un concert, d’un festival ou d’un évènement. Il viendra alors vous aborder pour vous connaitre davantage. En fonction de votre envie réciproque vous pourrez décider de développer un projet ensemble.

Le transfert

L’attaché de presse, s’il n’a pas le temps ou l’affinité de défendre votre projet pourra aussi vous suggérer à un de ses confrères. Il estime alors que celui-ci les aura peut-être plus envers vous et votre projet.

L’avis d’un attaché de presse ne sera pas forcément le même que celui d’un autre.

Les attachés de presse sont humains et peuvent aussi se tromper.

Le partage

Vous devez également avoir un bon feeling par rapport à l’attaché de presse. Comme c’est un chemin à faire à deux sur le long terme, il faut que l’affinité soit partagée.

Je vous conseille de rencontrer plusieurs attachés de presse pour voir avec lequel il y a la meilleure envie réciproque.

Je tiens à remercier l’attachée de presse Katia Mahieu de m’avoir délivrée la plupart de ces précieuses informations.

Vous pouvez également lire l’article  » C’est quoi un attaché de presse – Interview de Katia Mahieu  » pour en savoir davantage sur le mode de fonctionnement d’un attaché de presse.

Avez-vous aimé l’article « Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse » ? Quel est votre mode de fonctionnement et pourquoi ? DITES MOI TOUT DANS UN COMMENTAIRE EN BAS DE CET ARTICLE et n’hésitez pas à vous abonner au site pour être tenu au courant de la sortie des prochains articles. 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! :-)

2 thoughts on “Combien de chansons faut-il envoyer à un attaché de presse ?

  1. Poncelet Quentin says:

    Salut Guillaume, merci pour cet article très instructif et fort intéressant. Je pense aussi que le métier d’attaché de presse aujourd’hui n’est plus du tout le même qu’il y a 10 ou même 5 ans. Les promos se font quasi exclusivement sur le net aujourd’hui. Il est donc nécessaire que cette belle profession soit davantage en adéquation encore avec la réalité du marché de la musique, à savoir la nécessité de maitriser parfaitement les outils du marketing WEB et des réseaux sociaux en général. A mon sens, on est pas mal à la traîne en Belgique à ce niveau là.

    Répondre
    1. Guillaume de Lophem says:

      Hello Quentin. Merci pour ton commentaire. En effet, il faut que l’artiste ait des affinités et des compétences dans la gestion des réseaux sociaux, plateformes audio et vidéos en ligne, etc., aujourd’hui ou qu’il soit entouré d’une équipe pour le faire s’il souhaite uniquement s’occuper de la création. Je conseille de le faire seul au début, pour ceux qui n’ont pas encore les moyens de l’externalisation et pour pouvoir gérer ses équipes en connaissance de cause après. Le WEB a pris beaucoup d’importance aujourd’hui même si les canaux, dits plus traditionnels, tels que les radios restent une gestion importante. La gestion de celles-ci est clairement plus efficace via un attaché de presse alors que celle du WEB reste plus accessible à chacun. Pourrais-tu préciser à quel niveau exactement la Belgique est à la traîne ?

      Répondre

Laisser un commentaire